Retour à la page "Écrits divers"

Retour à la partie I de l'analyse

Suite du mémoire : Analyse Partie III

 

 

ANALYSE DU FILM (PARTIE II)

 

 

SEQUENCE 6 : RESTAURANT / WALDO RACONTE LAURA

Les séquences suivantes composent finalement une grande séquence de flash-back, où Waldo Lydecker raconte sa création et son amour perdu. Le point d'attache de cette séquence se trouve dans un restaurant : Waldo et l'inspecteur MacPherson sont assis à une table (celle de Laura et Waldo). Cette scène ponctue toutes les grandes parties du récit :

1) Waldo rencontre Laura, elle suit une fulgurante ascension et tous deux deviennent extrêmement complices.

2) Laura flirte avec le peintre Jacoby, Waldo s'en aperçoit et s'empresse de le ridiculiser dans sa chronique. Laura rompt avec Jacoby.

3) Shelby Carpenter séduit Laura, celle-ci accepte de l'épouser, Waldo essaie par tous les moyens de déprécier Shelby aux yeux de Laura, de la même façon dont il l'avait fait pour Jacoby : Laura rompt avec Shelby.

4) Laura téléphone à Waldo pour lui dire qu'elle va finalement réfléchir au sujet de Shelby.

 

La partie 1 débute par une première rencontre entre Waldo et Laura dans un restaurant. Laura se dirige vers Waldo qui déjeune à l'autre bout de la pièce (un travelling la suit), demande un service à Waldo qui, devant l'insistance de Laura devient presque grossier. Elle s'en va, déçue et furieuse. Cette séquence est composée d'un premier plan matriciel (qui se met en place à la fin du travelling), d'un resserrement lors de la rencontre et d'un champ/contre-champ interne en plan poitrine. La voix-off de Waldo lie cette séquence à la suivante en faisant remarquer qu'il était plutôt ennuyé par l'incident, ce qui amène, bien sûr, la seconde rencontre.

 

 

 

Celle-ci débute comme la première : un travelling suit Waldo qui se dirige vers Laura.

 

 

Puis, lorsqu'il finit par s'excuser de sa conduite, les différents plans se trouvent être pris dans le même axe, en plusieurs grosseurs, mais comprenant toujours les deux personnages dans le champ.

Ces plans en raccord dans l'axe sont mis en opposition du champ/contre-champ de la première rencontre.

 

 

Cinq plans s'enchainent ensuite en fondu :

* Waldo présente Laura à des clients potentiels

 

* Laura vérifie le travail des illustrateurs

 * Laura en réunion avec les dirigeants de 1'agence

 

* Laura et Waldo préparent leur dîner

 

* Waldo fait la lecture et Laura écoute

 

Cet ensemble de plans est uniformisé par la voix-off de Waldo qui raconte et commente chaque évolution. Et ceci compose une vision totalement idéale de la relation qui liait Laura et Waldo : c'est Laura telle que l'aurait voulu Waldo.

 

 

D'ailleurs le plan de restaurant qui ponctue la fin de cette première partie est très explicite. Il s'agit d'un plan taille de Waldo assis à la table, il est de face et regarde dans "le vide" en direction de la caméra MacPherson n'est encore présent dans le cadre qu'en amorce à gauche. De plus, Waldo est beaucoup éclairé par rapport au reste, ce qui le met en relief et aussi en retrait de la réalité.

 

 

La partie 2, plus rapide que la première, est construite en sept plans dont cinq concernant Waldo épiant l'appartement de Laura. Deux travelling suivent Waldo : l'un de trois-quart face, l'autre de trois-quart arrière jusqu'à un plan poitrine de profil de Waldo. Vient ensuite un plan de la fenêtre de l'appartement de Laura en point de vue de Waldo qui de nouveau en plan de profil s'éloigne de la caméra en faisant les cent pas. Après un enchaîné, Jacoby sort de l'immeuble en croisant Waldo. Deux plans viennent ensuite clore cette sous-séquence, Waldo écrivant dans sa baignoire l'article sur Jacoby et Laura le lendemain lisant dans son lit ce même article. L'interêt de cette partie se trouve dans sa rapidité d'exécution : les cinq plans sur l'attente de Waldo font monter un petit suspense et surtout la jalousie de Waldo et il suffit de deux plans ensuite pour que son adversaire soit définitivement anéanti. De même qu'à la fin de la première partie, on retrouve ici un plan de restaurant : le plan est plus large et l'inspecteur et Waldo sont face à face de part et d'autre du cadre.

 

 

La partie 3 est beaucoup plus proche d'un certain réalisme que les deux premières. En effet, lors de la réception chez Ann Treadwell, Shelby paraît à son avantage ainsi que dans les deux scènes suivantes : dans le bureau de Laura et dans le restaurant. Ce qui est en opposition avec ce que pense Waldo au sujet de Shelby. De plus le couple que forment Laura et Shelby à la fin de la soirée chez Ann, est tout à fait charmant et l'arrivée de Waldo, au milieu de la conversation, est plutôt inopportune.

 

 

 

 

 

 

L'unique plan de la scène du restaurant avec Laura et Shelby est tout à fait représentatif de la malveillance de Waldo : le plan débute par un plan poitrine du couple, ils se lèvent pour danser (un travelling les suit, toujours en plan poitrine), arrivés au bout de la piste de danse, ils repartent en sens contraire et sortent du champ, un panoramique en biais nous fait alors découvrir Waldo assis de face en train de boire un verre, il regarde très sèchement dans l'axe de la caméra. Dans ce plan, non seulement Waldo arrive inopinément après un mouvement de caméra injustifié par les déplacements des personnages, mais son apparence physique est très révélatrice de sa haine intérieure.

 

La voix-off de Waldo qui continue d'uniformiser les articulations entre les différentes scènes du flash-back, le rend tout à fait manipulateur et désagréable. De même que ses actions lorsqu'il essaie, par un procédé similaire à celui qu'il avait utilisé pour Jacoby, de déprécier Shelby aux yeux de Laura. La mise en scène dans cette sous-séquence qui se déroule chez lui, le met en position de supériorité puisqu'il reste assis sans bouger, comme un roc inébranlable, pendant que Laura, de moins en moins sûre de son jugement, n'arrête pas de marcher de part et d'autre de Waldo (suivie par des panoramiques et des travellings successifs, Waldo sort une fois du champ par ce mouvement mais lorsqu'il y rentre de la même manière, il n'a pas bougé : cela accroît son autorité et sa force). La fin de cette partie se passe chez Ann Treadwell : ce n'est plus une réception mais un dîner aux chandelles en tête à tête entre Shelby et Ann. Waldo et Laura arrivent au beau milieu, ce qui entraîne, après la surprise, un essai de Shelby pour dissiper le malentendu en faisant 1finnocent. Il est ici à son désavantage, compte tenu, d'une part de son air embarrassé, et d'autre part du fait qu'il n'a pas de plan en contre-champ de celui de Laura et Waldo : tout les plans où on le voit sont des plans matriciels, alors que les attaques de Waldo sont placés sur un champ (amorce de l'épaule de Shelby à gauche, Laura au milieu de 3/4 face et Waldo à droite de 3/4 face). A la grande satisfaction de Waldo, Laura rompt (notons qu'elle ne prononce pas un mot pendant cette scène : tout est dit par Waldo et par son regard noir).

 

 

Le plan de restaurant qui lie cette troisième partie est le même que celui qui liait la deuxième et la troisième. Il est très court et annonce la rapidité de la partie 4.

 

 

 

Celle-ci se compose de deux plans : le premier est un plan large de la terrasse chez Waldo, celui-ci a fait dresser une table pour ses "retrouvailles" avec Laura, le téléphone sonne, Waldo va prendre la communication, un panoramique le suit jusqu'à un plan plus serré. Le second est un plan taille de Laura, à l'autre bout du fil, un travelling se raproche d'elle pendant qu'elle annonce à Waldo qu'elle part à la campagne pour réfléchir au sujet de Shelby, le mouvement se termine sur Laura en plan poitrine. Le succès est donc de courte durée pour Waldo puisque Laura, ayant de nouvelles cartes en main (elle a vu Diane Redfern qui était soit-disant la maîtresse de Shelby, et s'est expliquée avec elle) décide de suspendre sa décision. Lorsqu'on connaît 1'aboutissement de l'enquête de MacPherson, il ne fait aucun doute que c'est la seule issue que peut prendre Waldo après un tel récit. Il est clair aussi que le comportement de Waldo dans la fin de la scène du restaurant où lui-même et MacPherson sortent, prend en compte la scène qui a été passée sous silence pour maintenir le suspense jusqu'au bout : sa démarche anéantie, son regard absent.

 La réponse en forme d'interrogation de MacPherson finit cette séquence : le travelling avant sur son profil lorsqu'il se retourne pour observer Waldo s'éloignant, le rend très mystérieux, intrigué par ce qu'il vient d'entendre.

 

SEQUENCE 7 : APPARTEMENT DE LAURA HUNT

* Plan 7.1 :

Plan moyen de MacPherson, il est assis sur le bureau, à gauche du cadre et il téléphone : demandant à son correspondant la provenance d'une bouteille de whisky qu'il a trouvée chez Laura. Il se lève et se dirige à gauche (un panoramique vers la gauche et un travelling le place à droite du cadre), à gauche, un policier entre suivi de Bessie Clary (qui est l'employée de maison de Laura Hunt). Un panoramique vers la droite suit le déplacement de Bessie et de MacPherson lorsqu'ils reviennent près du bureau : celle-ci reste debout à gauche du cadre et l'inspecteur s'assied derrière le bureau à droite. Il se lève ensuite et se dirige vers le fond du champ, ainsi que Bessie quelques secondes plus tard.

 

 

* Plan 7.2 :

Raccord suivant la règle des 30° sur un plan taille de trois-quart arrière de MacPherson, situé à gauche du cadre. Bessie entre par la droite, de profil.

Un léger travelling arrière permet à l'inspecteur de passer devant Bessie pour se placer à droite.

* Plan 7.3 :

Plan poitrine de Bessie de face à gauche du cadre, MacPherson est à droite : il se retourne de façon à être de face (comme Bessie). L'inspecteur passe devant elle vers la gauche et sort du champ.

 

* Plan 7.4 :

Plan large de MacPherson (de face au milieu du cadre) qui se déplace dans l'axe de la caméra, un travelling arrière le précède jusqu'au meuble où il range la bouteille. Bessie, au second plan, sort du champ à gauche.

Ce début de séquence est une présentation de Bessie Clary qui représente la dernière suspecte dans l'enquête de l'inspecteur. Les soupçons sont bien vite dissipés, en effet, Bessie obtient dès le premier échange, le respect de l'inspecteur : par sa franchise (elle n'hésite pas à affronter et à insulter MacPherson) et par l'admiration qu'elle portait à Laura Hunt. Pendant toute la séquence, il évite la confrontation avec Bessie : dans le plan 7.1 il s'éloigne au fond du champ, dans le plan 7.2, il ne reste pas en face d'elle et se place à ses côtés, et dans le plan 7.3, il se retourne de façon à être devant elle. Contrairement à Bessie qui cherche la confrontation ou plutôt la franchise, en le rejoignant dans les plans 7.1 et 7.2. Finalement, Bessie est complètement opposée aux trois autres suspects qui ont tous caché des choses sur leurs relations, sur eux-mêmes. Alors que l'employée est incapable de mentir : elle avoue bien fort que c'est elle qui a caché la bouteille et lavé les verres (deux preuves) avant l'arrivée de la police, ses motifs étant la protection de la réputation de Laura. Le rapport entre Bessie et l'inspecteur est, de même, très franc, et simple comparativement aux rapports qui lient celui-ci et Waldo ou Shelby.

 

 

* Plan 7.5 :

Plan large de l'entrée de l'appartement, Bessie sort par la porte de droite pendant que le policier fait entrer Ann, Shelby et Waldo. Un panoramique vers la droite les suit jusqu'à l'inspecteur qui se trouve dans le salon. Ann s'assied dans le canapé, au second plan au milieu du cadre, à gauche se trouvent Waldo, debout et de profil, puis Shelby sur le bord cadre gauche, lui aussi debout et de profil. A droite, leur faisant face, l'inspecteur. Celui-ci est surpris de les voir tous les trois, il n'avait convoqué que Shelby.

 

* Plan 7.6 :

Plan taille vu de derrière Waldo, MacPherson dans la profondeur du champ va chercher la bouteille de whisky sur le meuble. Il se dirige ensuite vers Waldo à qui il présente la bouteille, puis vers Shelby (suivi d'un panoramique vers la gauche qui fait sortir Waldo du champ et qui y fait entrer Shelby).

* Plan 7.7 :

Plan moyen dans le même axe que la fin du plan 7.5 : Ann sur la gauche est toujours assise, et l'inspecteur vient se placer en face d'elle, à droite.

 

 

* Plan 7.8 :

Plan taille de Waldo qui regarde en direction d'Ann : vers la droite.

* Plan 7.9 :

Même cadre que le plan 7.7 : lorsqu'Ann se retourne vers Waldo, Shelby s'assied sur le bord du sofa et un panoramique vers la gauche recadre ces trois personnages en faisant sortir MacPherson du champ. Un panoramique vers la gauche suit Waldo quand il explique que la pendule et le vase sont à lui : il va prendre le vase sur une table et revient vers le groupe : panoramique vers la droite. Waldo et Shelby se trouvent donc à gauche du cadre puis Ann, au milieu à droite et MacPherson bord cadre droit. Celui-ci, passant devant tout le monde, traverse le champ et en sort à gauche, en attrapant au passage le vase (qui se trouvait dans les mains de Waldo).

* Plan 7.10 :

Plan moyen de l'inspecteur qui entre dans le champ à droite et pose le vase sur la table (qui se trouve au premier plan). Waldo entre dans le champ à droite suivi de Shelby, le premier sort à gauche en passant derrière MacPherson pendant qu'Ann entre à droite. Les trois personnages se dirigent vers la porte d'entrée accompagnés par un travelling circulaire vers la droite (Waldo est de nouveau dans le champ) et ils sortant .

Fermeture au noir.

 

Dans cette seconde partie de séquence, tous les suspects sont donc réunis. Leur comportement s'est quelque peu modifié : Ann a retrouvé ses manières distinguées, Shelby, qui était convoqué par 1'inspecteur, est loin d'avoir perdu son flegme, et Waldo prétend venir s'enquérir de la santé de MacPherson : bref, tous les trois font comme si rien ne s'était passé. Même leur conversation sur la succession de Laura se fait sur un ton impersonnel. La seule chose qui trahit une certaine inquiétude par rapport à l'affaire, est finalement le fait qu'ils soit tous venus sans y avoir été "invité". C'est dans cette ambiance, que l'inspecteur MacPherson poursuit ses investigations : il voudrait confondre l'un des suspects grâce à la bouteille de whisky (finalement, il est déjà persuadé que la bouteille est à Shelby). Le plan 7.6, où il présente la bouteille aux deux hommes est très explicite : il présente la bouteille à Waldo très rapidement (celui-ci répond d'ailleurs évasivement) et le mouvement de caméra, conjugué avec un mouvement à lui vers la droite du cadre, le fait sortir très vite du champ. De plus, Waldo, pendant ce plan, est de dos. Par contre, lorsque l'inspecteur montre la bouteille à Shelby, les deux hommes sont face à face, de profil, et si la réponse de Shelby n'est pas très concluante, le fait est qu'il regarde deux fois la bouteille. L'inspecteur ne prend même pas la peine de renouveler l'expérience avec Ann Treadwell. Mise à part son enquête, MacPherson ne participe pas aux échanges verbaux du groupe : en effet, lorsque Waldo et Ann parlent de la succession, la seule chose que relève l'inspecteur est le nom de l'antiquaire qui se chargera de la vente (on comprendra pourquoi dans la séquence 9) de plus, juste après cette question, le mouvement de caméra le fait sortir du champ au profit des deux autres hommes (ils se retrouvent entre "gens de la bonne société"). Dans ce même plan 7.9, Waldo commence à leur disputer deux objets qui sont soit disant à lui : de même, l'inspecteur agira en fonction de son enquête car il repose le vase où Waldo l'avait pris. Après avoir été "ignoré", MacPherson reprend les commandes puisque la reprise du vase se fait sur le raccord entre les plans 7.9 et 7.10. Dans ce dernier plan, il ordonne à Waldo puis à Shelby et Ann de partir, tout en restant évasif sur le motif de la convocation de Shelby et sur les progrès de son enquête.

 

 

SEQUENCE 8 : LA RUE DEVANT CHEZ LAURA HUNT

Ouverture au noir sur un plan général du trottoir, au fond du champ, au travers du rideau de pluie nocturne, MacPherson marche vers la caméra.

Il monte le perron, suivi d'un panoramique vers la droite et le haut, il rejoint le policier qui monte la garde et l'autorise à aller se restaurer : il précise à celui-ci de prendre son temps.

Le policier sort du champ en s'en allant et MacPherson entre dans l'immeuble.

 

 

Retour à la page "Écrits divers"

Retour à la partie I de l'analyse

Suite du mémoire : Analyse Partie III

® Agnès Servenière