Retour à la page "Écrits divers"

Retour à la partie II de l'analyse

Suite du mémoire : Analyse Partie IV

 

 

ANALYSE DU FILM (PARTIE III)

 

SEQUENCE 9 : APPARTEMENT DE LAURA HUNT

* Plan 9.1 :

Plan taille de MacPherson entrant chez Laura, il se dirige vers la droite jusqu'au portrait de Laura. Un plan grue en panotant vers la droite suit son déplacement. Il s'arrête devant le portrait, sort une cigarette et l'allume.

Puis, il se retourne face à la caméra et se dirige vers la droite (suivi d'un panoramique à droite) puis vers le fond du champ jusqu'au bureau. Il allume la lampe.

 

* Plan 9.2 :

Raccord suivant la règle des 30° sur un plan taille de l'inspecteur qui s'assied et sort les lettres et les différents papiers ayant appartenus à Laura. Il se lève et se dirige dans l'axe de la caméra (celle-si recule) puis vers la droite (la caméra panote vers la droite) pour entrer dans la chambre.

 

* Plan 9.3 :

Plan taille de face de MacPerson qui entre dans la chambre, un travelling arrière et un panoramique vers la droite le suit lorsqu'il va jusqu'à la commode. Il fouille dans les tirroirs, puis retourne vers l'entrée un panoramique vers la gauche l'accompagne jusqu'à la penderie, qu'il ouvre puis referme, il s'en va vers la gauche.

 

* Plan 9.4 :

Plan moyen de trois-quart face de MacPherson qui sort de la chambre. Il se dirige à gauche (suivi d'un panoramique), s'arrête au petit placard contenant les alcools, se sert un whisky puis marche jusqu'au portrait (panoramique vers la gauche).

L'inspecteur va ensuite au téléphone très rapidement : le panoramique vers la droite qui le suit est aussi rapide, il soulève le combiné.

 

 

Séquence 10 : sous-sol de l'immeuble de Laura Hunt

 

 

Un policier arrive de l'arrière plan et répond par le combiné du téléphone sur écoute.

 

Séquence 11 : appartement de Laura Hunt

 

 

* Plan 11.1 :

Continuité du plan 9.4 : MacPherson demande les nouvelles.

 

 

C'est la première fois, depuis le début du film, que Mark MacPherson se retrouve seul dans 1Tappartement de Laura Hunt. Après toutes les descriptions qu'on lui a faites de Laura et dont il s'est "imprégné" sous couvert professionnel, il se laisse ici totalement aller à sa fascination morbide pour la défunte. Pendant les quatre premiers plan, il a l'air d'un lion en cage : il va d'un coin à un autre de 1'appartement sans aucune logique. La seule réitération au cours de cette partie est le face à face entre MacPherson et le portrait de Laura : dans les plans 9.1 et 9.4. Entre ces deux plans, il fait tout un chemin de redécouverte de Laura : il refouille ses papiers (il les a déjà lu dans la séquence 7), regarde dans ses tiroirs (il en sort même un bas : plan 9.3), respire son parfum (plan 9.3), étudie en détail sa garde-robe (plan 9.3). La scénographie de cette séquence va tout à fait dans ce sens : la caméra est toujours en mouvement et l'ensemble de la séquence est construite comme un va et vient (il va toujours vers la droite du plan 9.1 au plan 9.3 puis revient vers la gauche du plan 9.3 au plan 9.4 puis repart vers la droite pendant le plan 9.4). Le coup de téléphone qu'il passe à son collègue de la cave n'est pas non plus innocent : il l'effectue juste après le deuxième plan où il se retrouve devant le portrait, finalement il recherche une présence tangible et réelle après avoir côtoyé celle fantomatique et inaccessible de Laura. C'est aussi l'occasion pour lui de se remettre dans l'optique professionnelle et d'essayer de brider sa passion grandissante pour une morte.

 

* Plan 11.2 :

La sonnette d'entrée tinte, plan moyen sur la porte d'entrée : MacPherson entre dans le champ à droite et va ouvrir la porte, Waldo Lydecker entre.

MacPherson retourne dans le salon pour prendre son jeu de patience (un panoramique vers la droite le suit).

 

* Plan 11.3 :

Plan taille sur Waldo en contre-champ du plan de fin 11.2 sur MacPherson. Il regarde vers la droite.

 

* Plan 11.4 :

Continuité du plan 11.2 : MacPherson s'assied sur le bras du canapé et commence à jouer.

 

* Plan 11.5 :

Même plan que le 11.3 sur Waldo : celui-ci se dirige vers la droite (suivi d'un panoramique) jusqu'à ce que MacPherson soit dans le champ à droite. Ce dernier s'énerve et se lève en se dirigeant rapidement vers la droite (un panoramique le suit ce qui fait disparaître Waldo à gauche et entrer le portrait de Laura à droite au fond du champ).

 

 

 

* Plan 11.6 :

Plan taille de Waldo, il s'avance vers MacPherson accompagné d'un travelling vers la droite. L'inspecteur, de dos par rapport à Waldo, se retourne.

Waldo sort du champ à gauche, un travelling circulaire vers la gauche recadre MacPherson en plan poitrine et de trois-quart-face.

Fondu enchaîné avec le plan suivant.

 

L'arrivée fortuite de Waldo au beau milieu de la lutte intérieure de MacPherson, procure au journaliste un instant de supériorité sur l’inspecteur. Il proclame avec son cynisme et sa raillerie habituels, ce que nous a montré MacPherson pendant la première partie de la séquence. Dans les plans 11.5 et 11.6, on retrouve deux mouvements similaires : Waldo suivi par la caméra rejoint MacPherson, dans le premier cas, l'inspecteur rompt la confrontation en s'éloignant (et en s'enervant, marque de faiblesse, et action surprenante du fait qu'il était d'un calme olympien depuis le début du film), dans le second cas, c'est Waldo qui s'en va après avoir conclue à la folie prochaine de MacPherson. Le dernier panoramique circulaire sur celui-ci le rend encore plus faible, puisque lorsque le portrait de Laura entre à l'arrière plan et vient compléter le reste du cadre, le seul réflexe de MacPherson est de finir son verre de whisky (annonçant ainsi la partie suivante, où il cherche le refuge dans l'enivrement).

 

* Plan 11.7 :

En enchaîné avec le plan précédent. MacPherson de profil en plan américain, se sert un verre sur le meuble aux alcools et se dirige ensuite vers le salon (panoramique vers la gauche combiné avec un travelling arrière). Il s'assied dans un fauteuil à droite du cadre, le portrait de Laura trônant à gauche. Un rapide travelling avant recadre l'inspecteur en plan poitrine. Il s'endort : la musique douce et mystérieuse appuie le propos. Un travelling arrière reprend le cadre de départ. Au son, la porte s'ouvre.

 

* Plan 11.8 :

Plan large de l’entrée, Laura Hunt (en pied) est déjà entrée et elle allume la lumière. Elle se dirige vers le salon accompagné d'un panoramique vers la droite (un léger travelling arrière cadre Laura à gauche, MacPherson en bas à droite et le portrait en haut au milieu).

MacPherson se lève et se dirige vers Laura suivie d'un travelling avant : il est à droite de dos et elle est à gauche de face, tout deux en plan moyen.

 

* Plan 11.9 :

Plan épaule de face de Laura. Elle regarde à droite.

 

* Plan 11.10 :

Plan poitrine de face de MacPherson qui se rapproche, il regarde à gauche.

 

* Plan 11.11 :

Même plan que le 11.9 sur Laura.

 

 

* Plan 11.12 :

Plan moyen des deux protagonistes dans le même axe que la fin du plan 11.8.

 

* Plan 11.13 :

Même plan que le 11.9 sur Laura.

 

 

* Plan 11.14 :

Plan taille des deux personnages face à face et de profil (Laura étant à gauche et l'inspecteur à droite).

 

* Plan 11.15 :

Même plan que le 11.9 sur Laura.

 

 

* Plan 11.16 :

Plan taille de Laura et de MacPherson (même axe que le plan 11.14). Il se dirige vers la caméra qui recule, suivi de Laura au second plan. Il prend le journal sur la table et le passe à Laura qui s'assied sur le bras du canapé. Laura est toujours à gauche du cadre, MacPherson étant debout à droite, la surplombe. Laura se lève puis traverse le champ pour sortir à droite, un travelling avant recadre l'inspecteur en plan épaule de face (il regarde à droite). Ce plan est enchaîné en fondu avec le plan 11.17.

 

Cette troisième partie de séquence, comprend la charnière du film : depuis le début, le propos principal du film est l'enquête sur le meurtre de Laura et tout ce qui en découle (les différentes rivalités entre les amis de Laura), mais la soudaine réapparition de celle-ci renverse toutes les certitudes. D'autre part, son arrivée fantasmagorique liée à la soudaine passion de MacPherson renvoie à toutes les images de Laura, que les interrogatoires ont pu nous faire apercevoir. Ces images, pour la plupart subjectives puisque vues du point de vue des personnages, vont donc se transformer en une image objective (puisque vue de notre point de vue et de celui de MacPherson) qui restera par la suite aussi insaisissable que la première. De plus, l'un des thèmes principaux du film est ici énoncé : c'est MacPherson qui symboliquement fait revivre Laura. La mise en scène est très précise sur ce point, le travelling avant puis arrière dans le plan 11.7, complété par la musique annonce un événement mystérieux (qui prendra sa place dans la réalité), MacPherson s'endort (monde du rêve et de 1'immaginaire) et Laura apparaît soudainement (on ne la voit pas rentrer dans l'appartement, on l'entend dans le plan 11.7 et on la voit dans le plan 11.8 : cela engendre une certaine irréalité de la présence de celle-ci). On peut donc dire ici que MacPherson prend la relève de Waldo, en ce sens qu'il fut le premier Pygmalion de Laura (il lui donne, socialement, la vie, par amour pour elle : séquence 6, partie 1) et l'inspecteur le second. Cela annonce bien sûr, le dénouement puisqu'il ne peut en rester qu'un. La première rencontre entre les deux personnages se fait en deux temps : du plan 11.8 au plan 11.14 et du plan 11.14 au plan 11.16. MacPherson perd d'abord complètement le sens des réalité, il est écrasé par le découpage : on ne le voit que de dos (plans 11.8 et 11.12), et la seule fois où on le voit de face (plan 11.10) c'est pour l'entendre demander à Laura si c'est bien elle. Il rééquilibre les choses d'une part en montrant son insiqne (dans le plan 11.12) et d'autre part grâce au plan 11.14 qui les place tous les deux face à face. Devant l'inquiétude et la surprise de Laura, il reprend dans le second temps la maîtrise de la situation. Dans le plan 11.16, en effet, l'inspecteur est placé en position de supériorité : son mouvement vers la caméra est très volontaire et le travelling le suit. Le recadrage à la fin de ce plan va dans le même sens puisque Laura s'assied (elle prend moins de place dans le cadre) et lui se rapproche d'elle dans un mouvement très protecteur.

 

* Plan 11.17 :

Ce plan est enchaîné avec le plan 11.16. Plan moyen de Laura qui sort de sa chambre, un panoramique vers la gauche la suit et fait entrer MacPherson dans le champ (par la gauche). Ils sont en plan taille face à la caméra.

 

* Plan 11.18 :

Insert en raccord point de vue sur la revue (la photo de Diane Redfern) que montre Laura à MacPherson.

 

* Plan 11.19 :

Continuité du plan 11.17. MacPherson se dirige vers le bureau (au fond du champ) suivi par un travelling avant qui fait sortir Laura à droite. Rattrapant MacPherson, elle rentre dans le champ du même côté et s'assied du côté droit du bureau lorsque MacPherson le lui demande. MacPherson à gauche met sa veste.

 

* Plan 11.20 :

Plan épaule de Laura (face à la caméra et le regard à gauche).

 

* Plan 11.21 :

Plan poitrine de MacPherson (de profil et à gauche du cadre, regardant à droite).

 

* Plan 11.22 :

Même plan que le 11.20 sur Laura.

 

 

* Plan 11.23 :

Même plan que le 11.21 sur MacPherson.

 

 

* Plan 11.24 :

Même plan que le 11.20 sur Laura.

 

 

* Plan 11.25 :

Même plan que le 11.21 sur MacPherson. Celui-ci se dirige vers la gauche, suivi d'un panoramique vers la gauche, il fait les cent pas.

 

* Plan 11.26 :

Même plan que le 11.20 sur Laura.

 

 

* Plan 11.27 :

Même axe que la fin du 11.25, MacPherson en plan taille, revient vers le bureau, un panoramique vers la droite suit son mouvement et fait entrer Laura à droite du cadre. Laura se lève brutalement, énervée par une question de l'inspecteur : un travelling très rapide vers l'avant appuie son mouvement.

 

* Plan 11.28 :

Plan épaule de Laura avec MacPherson en amorce à gauche. Laura contourne le bureau à droite, un panoramique vers la droite puis vers la gauche la suit. MacPherson sort puis rentre à gauche du cadre.

 

* Plan 11.29 :

Plan taille des deux protagonistes de chaque côté du bureau (lui à gauche, elle à droite).

 

* Plan 11.30 :

Plan poitrine de Laura avec MacPherson en amorce à gauche du cadre.

 

* Plan 11.31 :

Contre-champ du plan 11.30, sur MacPherson en plan poitrine, Laura étant en amorce à droite.

 

* Plan 11.32 :

Même plan que le 11.30 sur Laura.

 

 

* Plan 11.33 :

Même plan que le 11.31 sur MacPherson, il prend ses affaires.

 

* Plan 11.34 :

Même plan que le 11.29 sur les deux. MacPherson se dirige vers le premier plan, un travelling arrière le précède, il sort à gauche du cadre. Laura effectue le même mouvement en direction du premier plan, un travelling arrière la suit. Un panoramique vers la gauche fait entrer l'inspecteur qui se retourne vers Laura les plaçant ainsi face à face. Un travelling avant les recadre en plan poitrine. MacPherson sort à gauche et s'en va. Laura se dirige ensuite vers le téléphone (un panoramique vers la droite combiné avec un travelling l’accompagne). Elle ne décroche finalement pas.

 

L’inspecteur a donc retrouvé toute sa maîtrise puisque dès la fin du plan 11.19 (après que Laura lui ait donné le nom de la victime), il reprend son enquête : illustré par le champ/contre-champ du plan 11.20 au plan 11.27. On sent malgré tout percer une pointe de jalousie, lors des questions plus personnelles. Et comme l'avait fait Waldo dans la troisième partie de la séquence 6.

 

SEQUENCE 12 : SOUS-SOL DE L’IMMEUBLE DE LAURA HUNT

 

 

Même cadre que le plan 10.1, MacPherson arrive par l'escalier au fond du champ. Au premier plan, à gauche, le policier est au téléphone, en conversation avec des collègues. MacPherson se rapproche et le policier lui annonce que la victime est Diane Redfern. Un lent travelling avant les recadre en plan poitrine, l'écoute du téléphone se déclenche soudain : Laura appelle Shelby, les deux hommes se dirigent vers la sortie pour suivre Laura. Ce plan est enchaîné avec la séquence suivante.

 

SEQUENCE 13 : UNE RUE

 

 

Dans une voiture, on devine Laura et Shelby qui conversent Laura sort et s'en va. Un travelling rejoint une autre voiture garée en avant de la première, il s'y trouve MacPherson et le policier. Le second sort pour suivre Laura pendant que l'inspecteur démarre pour suivre Shelby dans sa propre voiture.

 

SEQUENCE 14 : ROUTE DE LA MAISON DE CAMPAGNE DE LAURA

 

La voiture de Shelby arrive et se gare devant la maison.

Le point de montage se faisant sur un éclair de l'orage, Shelby entre dans le champ en plan américain et se faufile à l'intérieur de la maison.

 

SEQUENCE 15 : MAISON DE CAMPAGNE DE LAURA HUNT

 

 

* plan 15.1 :

plan moyen de Shelby qui entre dans la pièce.

Il allume la lumière et se dirige vers la cheminée de l'autre côté de la pièce, un panoramique vers la droite le suit.

Il fait le tour de la pièce puis revient à la cheminée sur laquelle est accroché un fusil (deux panoramiques vers la gauche puis la droite suivent ses déplacements). Il attrape le fusil. On entend la voix de MacPherson qui le coupe dans son mouvement.

 

* plan 15.2 :

même cadre que le début du plan 15.1 : MacPherson se trouve devant la porte, il la referme et rejoint Shelby accompagné d'un panoramique vers la droite qui reprend le cadre de fin du plan 15.1.

 

* plan 15.3 :

raccord dans l'axe par rapport au plan 15 plan taille des deux personnages : MacPherson étant à gauche et Shelby à droite.

Le premier va vers le fond du champ et s'assied, le second se dirige vers la caméra qui recule et s'assied au premier plan : un panoramique vers le bas les recadre.

 

* plan 15.4 :

plan taille de face de MacPherson, il regarde à droite.

 

* plan 15.5 :

plan poitrine de Shelby qui regarde vers la gauche, en contre-champ du plan 15.4.

 

* plan 15.6 :

plan de trois-quart face de MacPherson en plan moyen. Il se lève et va vers la droite suivi d'un panoramique qui fait entrer Shelby à droite, en bas. MacPherson s'assied près de Shelby.

 

* plan 15.7 :

raccord suivant la règle des 30° sur les deux protagonistes en plan taille.

 

* plan 15.8 :

plan épaule de MacPherson à gauche du cadre et de Shelby en gros plan (au premier plan) à droite. L'inspecteur se lève et fait le tour de la pièce (suivi par deux panoramiques successifs vers la gauche), Shelby entre deux fois dans le champ poursuivant MacPherson (les panoramiques le font sortir deux fois du cadre).

 

* plan 15.9 :

plan poitrine des deux personnages qui se font face (1'inspecteur de trois-quart arrière à gauche et Shelby de trois-quart face à droite). Le premier se retourne et marche vers la caméra (travelling arrière), Shelby au second plan fait le même déplacement, ils font un arrêt près de la radio puis repartent vers la porte. Ils sortent en éteignant la lumière.

Noir.

 

L'inspecteur continue ici son enquête tout à fait normalement : il n'y a pas d'opposition de la part de Shelby qui vient d'être pris en flagrant délit, et conduit donc son interrogatoire comme il l'entend. On apprend que Shelby connaissait l'identité de la victime, que c'est lui qui l'avait emmenée dans 1 'appartement de Laura Hunt (dont il avait emprunté la clé à son bureau) en apportant la fameuse bouteille de whisky (qui faisait "tâche" parmi les bons alcools de Laura) et qu'il a entendu le coup de feu fatal à Diane Redfern. Pendant tout ce récit, il est mis en position d'infériorité par la mise en scène. Dès la fin du plan 15.1, MacPherson interrompt son action par le son : ce qui est très déstabilisant puisque nous n'avons rien entendu avant, de plus, lors du changement de plan sur le 15.2, MacPherson est déjà présent dans la pièce ce qui renforce l'aspect quasi punitif de son apparition. D'autre part, Shelby regarde rarement MacPherson, ce qui appuie son malaise, alors que l'inspecteur ne le quitte pas des yeux. A partir du plan 15.2, tous les mouvements et déplacements de MacPherson sont prépondérants pour la caméra : le raccord entre les plans 15.2 et 15.3 se fait lorsque MacPherson ouvre le fusil pour en retirer les cartouches, le panoramique du plan 15.6 suit 1'inspecteur, le point de montage entre les plans 15.6 et 15.7 s'effectue sur MacPherson qui s'assied, et les travellings du plan 15.9 sont tributaires de ses déplacements dans la pièce. Le plan 15.8 met en lumière un aspect des relations entre Laura et Shelby, et du comportement de celui-ci, qui n'avait pas été énoncé jusqu'ici : Shelby savait Laura vivante mais il s'est gardé de le dire car il la pensait coupable du meurtre de Diane Redfern. Celui-ci ne l'avoue que par une hésitation et un mensonge qui est accentué par le choix du cadre : Shelby au premier plan et en gros plan, tourne la tête vers la caméra, une partie de son visage est sous-exposé (et donc éclairé différemment que dans les plans précédents), l'inspecteur le regarde durement du second plan. C'est aussi la raison qui a poussé Shelby à venir en pleine nuit, dans la maison de campagne de Laura pour cacher le fusil qu'il lui avait prêté. Un autre élément fait entrer Laura dans le cercle des suspects : la surprise de MacPherson lorsqu'il découvre le bon fonctionnement de la radio (Laura avait affirmé qu'elle était en panne pour prouver sa totale désinformation quant au meurtre).

 

 

Retour à la page "Écrits divers"

Retour à la partie II de l'analyse

Suite du mémoire : Analyse Partie IV

® Agnès Servenière